2016 commence par les premières phrases de Matei Visniec…

Par Laure Hinckel dans Blog 10 Jan 2016

article sur le Visniec dans le Monde

« Vite, se rejouir. » Cela ferait-il une bonne première phrase de roman? Et surtout, serions-nous capable de maintenir cet état de réjouissance? Matei Visniec a écrit un livre sur l’homme contemporain notoirement incapable de lancer autre chose que des « commencements ». Facile, de lancer une révolution… Facile, de prendre des résolutions… Facile, facile. Et après?

Mais vite, lâcher dans l’éther d’internet cet article pour dire ma joie de voir paraître cette nouvelle traduction!

Étiquettes :

  • Denis Taurel 11 janvier 2016 at 14:09 / Répondre

    Dès mon retour en France je cours m’acheter ce bouquin
    Chez Kamel Daoud « maman n’est pas morte »
    Respect pour votre extraordinaire talent de traductrice!

    DT

  • Yvonne 10 janvier 2016 at 12:49 / Répondre

    j’ai souvent voulu lancer un jeu consistant à proposer  » des premières phrases  » de romans afin d’en retrouver le titre mais faute de matière ça tournait vite court…D’où mon intérêt pour cette parution.
    Bises et à bientôt, Laure.

    • Laure Hinckel 13 janvier 2016 at 18:58 / Répondre

      Mais j’adorerais jouer à ce jeu! Pas facile, mais l’idée est très bonne! Matei Visniec tire vraiment ce qu’il y a de mieux de cette théorie des commencements! Tu verras, en lisant le livre, qu’il dit beaucoup de choses sur notre monde, sur notre conception de la littérature, sur les lecteurs, aussi (attention les yeux, il n’y va pas de main morte)!

  • Yvonne 10 janvier 2016 at 10:36 / Répondre

    J’ai souvent voulu lancer un jeu consistant à proposer des « premières phrases » de romans afin d’en retrouver le titre; mais faute de munitions ça tournait vite court ….D’où mon intérêt pour cette parution .

Laisser un commentaire