Les énormes rouages du temps crissent sur ce grain de sable!

La suite de mes notes…

26 avril

P. 226, le retour du « creion chimic »… Et qu’on ne vienne pas me dire « ah c’est facile, crayon chimique, ah ah, comme c’est simple le roumain! »

Je croise cette bête depuis 2007 et depuis 2007 je me demandais toujours finalement comment on appelait ça en vrai bon français. Jusqu’à hier! Une nouvelle recherche dans les tréfonds d’internet m’a fait découvrir un sujet de forum émergé en juin 2010, quand une personne pose exactement la bonne question : « quel était ce crayon qu’il fallait humecter du bout de la langue pour écrire à l’encre violette? » En 2010, quelqu’un lui répond que c’était une sorte de crayon chimique, à base d’aniline… La personne semble satisfaite. Mais en 2014, une autre réponse tombe sur le même fil de ce forum consacré à la première guerre mondiale et la vie des Poilus (est-ce que je dois mettre une majuscule à poilus??), suivie par de nombreux autres témoignages : cela s’appelait un « crayon encre », disent les intervenants, en évoquant qui la mémoire du facteur, qui celle du boucher ou du grand-père, lesquels avaient tous ce réflexe de porter la mine à la bouche avant d’écrire… C’est donc ainsi que les gens utilisant ce crayon mystérieux le dénommaient. Voici une bonne version pour moi, quelque chose d’ancré, de profond, de valide, quelque chose de vrai et de vécu, qui trouvera des échos lointains dans les mémoires.

Ma mémoire à moi me fait mal, à l’instant, elle est cruelle. Je ne peux m’empêcher de me dire que j’ai dû traduire ces deux mots par « crayon chimique », dans des textes précédents… Et j’entends les énormes rouages du temps crisser sur ce grain de sable!

30 avril

p. 227

Je me pose la question de la traduction de nickelé (nichelat)… par nickelé. Étrange. C’est que je me pose la question de la présence de ce mot pour préciser l’aspect d’une boîte en métal dans un dispensaire. C’est un enfant qui voit ces boîtes-là… Il n’y a pas d’assonance ou de signe que Mircea aurait utilisé ce mot pour ses qualités sonores… Mais quelles qualités autres ont des boîtes nickelées? Peut-être brillantes, argentées? Mais pourquoi ce mot quand on n’a pas les mots pour ça? Il y aussi que le mot est influencé par sa collaboration à l’expression « des pieds nickelés ». Je dois absolument tenir compte de cela. Peut-être que d’autres traducteurs ne seraient pas d’accord. Moi, je pense qu’ici, je dois tenir compte de cette contamination du sens. Sinon, l’attention du lecteur sera déviée comme le destin du personnage qui est envoyé de l’autre côté du monde à la défaveur d’un aiguillage fatal.

[EDIT] Finalement, je n’ai pas été d’accord avec moi-même et j’ai utilisé ce mot.  Et cela aurait été dommage de ne pas le faire, dans cette phrase par exemple, où il revêt d’évidentes qualités acoustiques :

« Le mot « dispensaire » me terrifie encore aujourd’hui, il porte dans sa sonorité le cliquetis des boîtes nickelées, le tintement des étagères en verre et l’odeur de moisi de la pénicilline, le parfum véritable de mon enfance. » 

ou ici : «  Ensuite, la seringue nickelée, avec le cliquetis de ses composants, s’approchait de mon bras, et la gaze imbibée d’alcool, froide comme un glaçon, me lavait les veines, et la grosse aiguille entrait dans l’une d’elles et se mettait à sucer, et le sang épais et mousseux, mon sang, celui que je n’aurais jamais dû voir, pénétrait dans le cylindre en verre… » 

12 mai

Il y a 2861 « à l’aide! » dans le chapitre 43. Sur les 2878 que contient tout le livre. Je viens de « traduire » à l’avance ce passage de 10 pages, dans un effort surhumain pour me remonter le moral. Malgré ma belle assurance, je ressens de l’épuisement. Je me trompe moi-même, grâce à ce déluge de cris appelant à ‘laide, j’ai fait 10 pages de plus que ce qui est indiqué au compteur… Quelle gloire! Quel action révélatrice!

17 mai

Je finis le chapitre 18. Je dois essayer d’en faire un par semaine pour tenir le délai de remise. J’ai lardé mon exemplaire de cartolines de couleur pour marquer les chapitres – et baliser l’avancée de l’armée traductive. Je suis une armée à moi tout seule. Commandement, logistique, forces d’attaque, troupes arrières pour soutenir le moral. Je me fais même ma propre météo.

Rendez-vous demain, même heure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.