Un peu de tourisme pour changer

Par Laure Hinckel dans Blog 06 Août 2016
Je voulais voir cette curiosité géologique depuis des années. Grâce à Smaranda Enica qui m’a montré le chemin, j’ai remonté la vallée du Buzau. Paysage très méridionnal, jolis villages isolés, routes sportives. Et puis on découvre les « volcans » qui éructent de la boue au sommet d’une colline où les paysans sont en train de couper les foins. Surprise garantie. Dégradés de gris, du plus métallique au gris bleuté des mares bouillonantes en passant par toutes les tonalités du beige – mais surtout des couleurs froides, pas des ocres chauds. Dans cette région, on exploite le pétrole et le gaz. Des failles du terrain s’échappent des gaz (ça sent un peu le bitume ici ) qui entrainent des boues plus ou moins liquides jusqu’à la surface. Avec le temps se forment des mares ou des cônes de différentes tailles. Leur activité est plus ou moins grande selon la saison. Ce que j’ai vu, ce sont des jets de boue et des bulles. Et des ruissellements de terres liquides. Je vous laisse admirer les photos.
Une mention pour le site d’étape qui se trouve au pied des volcans de boue : on vous y accueille avec une petite branches de mures, et on vous propose d’allumer un feu de bois pour griller quelques saucisses de Plescoi (une appellation protégée). Après la visite en plein soleil, on apprécie l’ombre et la brise. Une belle visite. Un lieu que je recommande. J’ai d’ailleurs vu des campeurs aux alentours. Et nous avons croisé sur la route une colonne très sympatique de ladas de toutes les couleurs qui tiraient des caravanes minuscules ornées de fanions. De toute évidence, on n’est pas seuls à apprécier l’endroit…

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire