Des lessives claquaient au crépuscule

dépotoir

C’est par cette belle phrase que commence le fantastique roman d’Eugen Barbu! Je suis heureuse d’annoncer que ma traduction en français sort ces jours-ci. Bonne lecture à tous!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.